Si nous sommes avant tout des passionnés de scooters customisés et de machines de compétition, nous sommes également des « usagers de la route » pour nos déplacements du quotidien. Que ce soit en Satelis 125 ou plus récemment en X-Max 250, nous sillonnons régulièrement le routes de l'hexagone pour nos déplacements professionnels & particuliers. À ce titre, nous avons eu affaire à la question préférée des motards et scootéristes : quelle assurance choisir ?

Un focus sur l'assurance temporaire

Une interrogation légitime dans la mesure où dans le domaine, il existe une grande variété de formules, couvertures et options. Si notre guide dédié au scooter 50 vous apportera des pistes pour sélectionner une offre qui correspond à vos besoins, il fait l'impasse sur une prestation de plus en plus appréciée des motocyclistes : l'assurance temporaire. C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité vous la présenter en détails aujourd'hui.

En effet, avec le nombre croissant de suspensions de permis de conduire, la formule traditionnellement réservée aux vacanciers baroudeurs s'est largement démocratisée. Elle permet, avec un minimum de démarches administratives, de profiter d'un deux-roues motorisé en toute légalité et pour une durée de quelques jours à plusieurs mois. Il n'est ainsi plus nécessaire de s'engager dans de complexes démarches de résiliation nécessitant - entre autres - l'envoi de courriers recommandés avec accusé de réception.

Assurance temporaire : pour qui et pour quoi ?

La formule étant d'une grande flexibilité, elle s'adresse à tous les motocyclistes en quête d'un véhicule sur une durée limitée. Plutôt que d'opter pour une location tout compris qui devient vite coûteuse, il est financièrement plus intéressant de se tourner vers un achat d'occasion - sur Leboncoin par exemple - ou un prêt complété par une assurance temporaire pas chere. Bien évidemment, cela ne doit pas vous empêcher de valider la formation de 7 heures si la cylindrée excède 125cc.

Une assurance scooter de courte durée peut vraiment dépanner

L'exercice est particulièrement rentable avec les motos et scooters de 50cc. Leur catégorisation « cyclomoteur » permet en effet de circuler sur voie publique sans permis de conduire pour tous les conducteurs nés avant 1988. Dans le cas classique de la perte de permis de conduire, c'est souvent la solution la plus économique pour continuer à assurer les trajets domicile - lieu de travail du quotidien en toute légalité.

Alors, assurance temporaire ou pas ?

Si vous êtes perplexe face au potentiel de la formule, sachez que l'assurance auto temporaire se pratique depuis de longues années déjà. Pourquoi ne pas en profiter de la même façon avec une moto ou un scooter pour une journée, une semaine ou quelques mois ? Les tarifs sont échelonnés de façon dégressive : une journée coûte entre 30 et 40€ selon le niveau de couverture et le véhicule, et cela diminue progressivement avec la durée.

Cela peut s'avérer très utile en dépannage si votre véhicule se retrouve immobilisé suite à une panne, ou encore si un ami vous prête son deux-roues ponctuellement. Vous saurez alors exactement comment procéder pour être capable de prendre le guidon rapidement en toute légalité (certains experts proposent une activation immédiate).