Vous possédez une moto ou un scooter et ne l'utilisez pas toute l'année ? Sachez que vous n'êtes pas le seul ! Une récente étude a en effet démontré qu'un peu plus du tiers des motocyclistes (36%) n'utilisait son deux-roues motorisé que durant les beaux jours. En hiver et une partie de la mi-saison, ils préfèrent se tourner vers l'automobile ou les transports en communs pour éviter le froid et la pluie.

Dans ce contexte, il est intéressant de se questionner sur les coûts que cela engendre tout au long de l'année pour une utilisation réelle plus limitée. Nous avons trouvé 5 moyens de vous faire économiser sans perdre en qualité de vie.

1 : Achetez des équipements adaptés

Les équipements moto dits « toutes saisons » sont clairement les plus coûteux. Avec leurs matériaux techniques anti-froid et anti-pluie, leur coût est souvent 20 à 30% plus élevé qu'un équivalent estampillé « mi-saison ». Si vous ne circulez qu'en été ou par beau temps, il est à nouveau possible d'économiser 15 à 20% sur le coût d'un blouson ou de gants moto légers (mais toutefois résistants). La différence est donc loin d'être négligeable.

2 : Ne payez pas une assurance à l'année

Assurer une moto ou un scooter, cela coûte cher. On paie à l'année quelle qu'en soit l'utilisation, y compris lorsque le véhicule reste immobilisé dans un garage 6 ou 8 mois par an. L'une des solutions consiste à se tourner vers une compagnie pratiquant l'assurance temporaire. En jouant intelligemment sur les périodes de couverture (de 1 jour à 3 mois), vous pourrez facilement gagner 20 à 30% sur un contrat d'assurance classique.

3 : Réduisez les frais d'entretien

Si votre deux-roues motorisé reste immobilisé plusieurs mois par an, il est inutile de le laisser se dégrader. Plusieurs opérations simples permettent de garantir une usure minimale tout en facilitant le redémarrage lorsque le moment sera venu :

  • gonflez les pneus à fond pour éviter leur déformation.
  • faites le plein complet de carburant puis fermez le robinet d'essence et laissez tourner le moteur jusqu'à la coupure.
  • changez l'huile moteur et le filtre afin d'éviter que les résidus ne viennent boucher les durites en se déposant dans le fond.
  • rechargez la batterie à fond à l'aide d'un chargeur de batterie afin d'éviter qu'elle se vide.
  • pulvérisez du WD-40 ou à défaut un peu d'huile moteur sur le pot d'échappement pour éviter qu'il rouille.
  • graissez la chaîne.
  • nettoyez enfin les plastiques à l'aide d'un produit nettoyant spécial carrosserie puis couvrez le deux-roues avec un drap en tissu (en intérieur) ou une bâche respirante (en extérieur).

Un emplacement dans un garage est idéal pour un stockage longue durée

4 : mettez votre véhicule en location

Avec le développement des services en ligne entre particuliers, il est plus facile que jamais de mettre en location un véhicule motorisé. Les sociétés spécialisées facilitent les démarches administratives et légales et gérant pour vous les contrats de location et d'assurance. Vous êtes ainsi protégé et pouvez générer des revenus supplémentaires lorsque vous n'avez pas besoin de votre moto ou scooter.

Nous ne l'évoquerons pas ici mais si votre utilisation est encore plus occasionnelle, il peut être intéressant d'envisager la location courte durée. On trouve là aussi des sociétés qui proposent des prestations financièrement très intéressantes. Comme quoi motocycliste ne signifie pas forcément gros rouleur !