Comme vous le savez sans doute, assurer un scooter de 50 cc coûte relativement cher. Le fait d’être un conducteur mineur et peu expérimenté constitue deux des aspects qui pèsent sur le montant de la prime. S’ajoute un risque d’accident élevé inhérent à ce type de deux roues. Pour un budget serré, il devient dès lors nécessaire de limiter au maximum certaines dépenses.

Petite cylindrée, mais assurance obligatoire

Comme tout véhicule terrestre à moteur, un scooter 50 cc doit être assuré. La garantie minimale est celle de responsabilité civile qui couvre les dommages corporels et physiques occasionnés à des tiers. 

Ne pas assurer son scooter 50 cc peut être tentant lorsque son budget est limité, mais se révèle en fait comme la pire solution. D’une part, en cas de dommages causés à un tiers, vous devrez obligatoirement l’indemniser et ces dépenses risquent fort d’être très supérieures au coût d’une assurance. 

D’autre part, la conduite d’un deux-roues sans assurance vous expose à une amende de 3750€, le double en cas de récidive. Si on ajoute le risque de voir son scooter confisqué, le montant à payer est alors très supérieur à celui d’une assurance. Le risque n’en vaut donc pas la chandelle !

Les deux garanties incontournables

Dans le cadre de la conduite d’un scooter de 50 cc, deux garanties d’assurance sont incontournables. La première est celle de responsabilité civile obligatoire évoquée précédemment. La deuxième est la garantie individuelle pilote.

Même si vous et votre enfant êtes couverts par la sécurité sociale et la complémentaire obligatoire, certains frais peuvent ne pas être pris en charge. Il s’agit pour un adulte de la perte de revenus durant l’arrêt de travail consécutif à un accident responsable. Pour un enfant, la durée d’immobilisation peut nécessiter un suivi scolaire ou la présence d’une aide à domicile. Dans ces cas, et de nombreux autres, la garantie individuelle vous vient en aide.

Adapter ses garanties pour payer moins cher

Un scooter 50 cc âgé de quelques années possède une valeur très inférieure à celle d’un même modèle neuf ou très récent. Une garantie couvrant le vol ou la destruction du deux-roues n’est alors pas toujours utile.

L’assureur ne vous remboursera en effet que la valeur vénale du deux-roues au moment du vol ou de l’accident.

Même pour un scooter neuf ou récent, l’indemnisation pour un vol n’est possible que si vous avez strictement respecté les clauses en matière de sécurisation. Adopter systématiquement ces règles (antivol efficace, stationnement sur un emplacement surveillé…) limite ce risque et permet d’économiser sur la garantie vol. 

En résumé, il s’agit d’adapter vos garanties d’assurance à votre profil de conducteur (âge, expérience, environnement…) ainsi qu’aux spécificités de votre scooter (âge, kilométrage, distance parcourue quotidiennement…).

Économiser sur sa prime d’assurance

Les assureurs étant libres de leurs tarifs, d’importants écarts de prix peuvent être constatés malgré des garanties identiques. Une manière efficace d’économiser sur votre prime d’assurance scooter 50 cc est de comparer différentes offres sur un comparateur dédié.

Il vous suffit de renseigner un rapide formulaire en ligne et, en quelques clics, les offres s’affichent en fonction de vos critères personnels. Il ne vous reste plus qu’à souscrire le contrat le mieux adapté à vos besoins au meilleur prix.